SOPHIE REINHOLD

Prediction of Forecast

23 Septembre - 11 Octobre 2023, Villa Atrata, La Roche Posay
15 Octobre - 11 Novembre 2023, Atrata Paris

Villa Atrata - La Roche Posay & Atrata Paris

Télécharger le communiqué de presse

Atrata a le plaisir de présenter Prediction of Forecast, une exposition personnelle d’ oeuvres récentes de Sophie Reinhold, créées pendant sa résidence à la Villa Atrata. À la fois journal, visuel et observations personnelles et sociales, ces oeuvres tirent parti de la tranquillité du contexte dans lequel elles ont été réalisées. Si tous leurs titres commencent par une question, c’est qu’elles ont bénéficié d’un moment de réflexion silencieuse, d’une impasse utilisée comme une occasion de se retirer et de trouver une lecture personnelle dans un monde dirigé par un excès de contenu.

La prédiction et la prévision opposent deux façons d’accéder à la vérité et à la connaissance : alors que la prévision s’appuie sur des données historiques et des modèles statistiques pour prédire les tendances futures, la prédiction s’appuie sur des informations incomplètes ou incertaines pour porter des jugements sur les événements à venir. L’opposition entre la foi et la science, un sujet qui semble ancien mais très présent dans notre société post-vérité, prend forme dans le contexte de l’église Sainte-Croix, pour laquelle la série a été créée, ainsi que dans la biographie de Reinhold, née en Allemagne de l’Est majoritairement athée.

Un grand diptyque abstrait s’inspire des anciennes cartes des vents, documents à la fois scientifiques et visionnaires. Il est composé de couches de marbre, de graphite et de goudron sur une surface de jute sculptée, ce qui donne un relief géométrique avec des hauts et des bas, des lignes et des angles. Les différentes largeurs créent un effet d’optique (involontaire) dû à la nature du sol qui se trouve en dessous, jouant avec l’élément mystique d’une illusion visuelle. Un memento mori intitulé What is the use of hating? opère à un niveau intime et existentiel tout en abordant l’instrumentalisation des émotions dans les idéologies populistes d’aujourd’hui.

Un paysage légèrement peint de vagues et de nuages enchantés fait allusion au rythme naturel du jour et de la nuit, rappelant les hauts et les bas de la surface texturée, ainsi que le va-et-vient de différentes iconologies, de la mythologie au folklore en passant par le Jugendstil. L’incertitude et le hasard sont également présents dans le portrait d’un homme représenté dans des tons bleus et verts, traversé par une grille coulissante de chiffres qui dissimulent la figure. Le regard de l’homme est pointé vers le haut au-delà des chiffres, comme s’il s’agissait d’un processus de comptage infini, faisant allusion à la poursuite sans fin de l’évaluation des risques et des prédictions.

Reinhold aborde la couleur comme un moyen d’accéder à une atmosphère particulière, loin de la culture de l’image bruyante dans laquelle nous sommes immergés. La luminosité créée dans les profondeurs vives de ses peintures est un moyen de créer un espace distinct pour l’expérience du spectateur. C’est un espace qui ne suggère aucune vérité particulière, mais la simple possibilité de créer notre propre jugement, ou du moins de nous demander si cela est même possible.

Sophie Reinhold (née en 1981) vit et travaille à Berlin. Elle a étudié à l’Académie des beaux-arts de Leipzig, à l’Académie des arts de Weißensee, à Berlin, et à l’Académie des beaux-arts de Vienne. Parmi ses expositions personnelles récentes, citons »TRÄUM WEITER« à la Galerie Nordenhake, Berlin, en 2023 ; APORIA, Fitzpatrick Gallery, Paris, en 2022 ; Menace chez Sophie Tappeiner, Vienne, en 2021 ; Y à la galerie philippzollinger, Zürich ; Das kann das Leben kosten au CFA, Berlin, en 2020 ; the ballad of the lost hops, SUNDOGS, Paris, Kein Witz, No Joke à Kunstverein Reutlingen en 2019 ; et DEAR HANNES à Schiefe Zähne, Berlin, en 2018. Son travail a été présenté dans le cadre d’expositions collectives organisées, entre autres, par Kunsthaus Graz, Andrew Kreps Gallery, New York, Efremidis Gallery, Berlin, Sprüth Magers, Los Angeles, Galerie Rüdiger Schöttle, Munich, et Freedman Fitzpatrick, Los Angeles.

 

Villa Atrata
9 rue Notre-Dame
86 270 La Roche-Posay

Les expositions sont ouvertes au public.
Jeudi, Vendredi, Samedi de 14h à 18h ou sur rendez-vous.

Samedi dans la chapelle de 14h à 18h ou sur rendez-vous

Atrata Paris
30 Galerie de Montpensier
Jardin du Palais Royal
75001 Paris

Mardi – Samedi de 10h à 18h

Suivez nous sur Instagram
Gil Presti

Villa Atrata
9 rue Notre-Dame
86 270 La Roche-Posay

Les expositions sont ouvertes au public.
Jeudi, Vendredi, Samedi de 14h à 18h
ou sur rendez-vous.

Samedi dans la chapelle de 14h à 18h
ou sur rendez-vous

Atrata Paris
30 Galerie de Montpensier
Jardin du Palais Royal
75001 Paris

Mardi – Samedi de 10h à 18h

Suivez nous sur Instagram